LES ANGES 10 - «On regarde, on ne touche pas. C’est comme les monuments»: les phrases cultes de cette semaine #7

Cette semaine, les Anges ont pris l’air. Ils se sentent pousser des ailes. Certains ont eu la critique facile, mais la plupart du temps ils ont surtout remixé la langue française à leur sauce. Regardez!


Dès le début de la semaine, Charles veut s’imposer : «je suis un prédateur, pas une proie». Mais face à Claire, il se prend une remarque de Rémi : «on regarde, on ne touche pas, c’est comme les monuments». Jaja, lui, n’a qu’une hâte : partir en rendez-vous pro’ - «je suis chaud comme une baraque à frites».

Mais le candidat se rend vite compte du niveau : «la barre est haute comme celle du pole dance de Shanna». Rémi est le premier à se mélanger des pinceaux sur les expressions françaises : «en deux, trois temps, mouvement». Mais il est vite rejoint par Toto: «l’ambiance bat son plein gré». Jaja voit en Shanna une star : «Elle se prend pour Shanna Carey ?» et Barbara confond le mégaphone : «avec le microphone, ils vont entendre».

Raphael n’aime personne

Le sniper cette semaine s’appelle Raphael. L’ami de Vincent ne fait pas de cadeau : «Gaby, elle est belle de loin» ou «Maddy, elle est belle mais elle n’a pas de charisme». Tout le monde en prend pour son grade. Heureusement, Vincent est plus gentil : «Amélie, elle est très chiante mais on l’aime quand même». Barbara ressemble plus à Raph’ mais aussi à Toto pour les expressions: «Claire, mêle-toi de tes fesses. C’est en train de te remonter dessus»

Enfin, Léana et Jaja tiennent toujours leur titre. Entre la chérie de Toto qui veut «mettre les barres sur les T» avec Claire, Jaja qui aime «les chevals» ou qui trouve que «de dos, elles (Léana et Sarah Martins) ont le même cul que les chevaux», il a du niveau ! Mais Jaja se reconnait aussi : «J’ai un coup de cœur pour Tatiana. Elle s’arrête toutes les 10 secondes pour manger. C’est moi en cheval». La semaine se termine avec une soirée animée par «Toto Aliagas» !
 

Partager sur :

Actus