Les Anges 9 – Best-of des phrases cultes: « On ne m’a jamais bolossée ! »

L’émotion est vive dans la villa des Anges. Plusieurs candidats souhaitent se faire entendre et ça se termine en cacophonie générale. On vous fait le bilan de cette semaine de punchlines !

Milla et Jordan, c’est terminé... Acte 2 ! Pour la seconde fois, la brunette a jeté le garçon. Elle a besoin d’un homme qui ait du tempérament pour être son égal car « je suis le fire » explique Milla. Mais si la brunette est le feu, Kim, elle, est tout aussi brûlante. Elle explique aux habitants qu’il ne faut pas jouer avec elle : « C’est moi qui ait inventé le vice, le tournevis et la mallette à outils ! »

Et il n’en fallait pas plus pour que Kim et Milla se prennent la tête. Les anciennes amies sont désormais ennemies. Et Kim imagine déjà le pays de l’ex de Jordan : « Milla, elle devrait être à faux cul-land ». Mélanie aussi se croit dans un autre monde. Carl veut l’embrasser mais elle a une exigence bien précise : « Moi, je n’embrasse pas quelqu’un qui n’a pas une haleine fraîche ! Pas de spray, pas de bisou ! ».

Mélanie, la guerrière !

Mais si Mélanie aime les hommes à l’haleine fraîche, elle ne supporte pas qu’on crie plus fort qu’elle ! Quand Rawell, et elle, s’embrouillent, elle met les choses au claire : « On ne m’a jamais bolossée ! » Et il y en a un qui fait bien rire la villa : Vincent et son projet professionnel inédit : « Je cherche la femme de ma vie » !

Enfin, les Anges doivent aussi assurer professionnellement. Quand Mélanie doit se présenter à un casting pour une marque de chaussures, elle panique : « Je ne suis pas prête pédiculèrement ». Heureusement, les candidats peuvent compter sur Milla pour se donner à fond sur leur hymne, comme pour une « association caricative ». On a hâte d’entendre ça !


A VOIR :
Partager sur :

Actus