Les Anges 9 – Best-of des phrases cultes : «Antho se prend pour Patrick Bruel»

Les candidats ne savent plus s’ils doivent rire ou pleurer avec toutes leurs émotions. Heureusement, ils trouvent toujours de quoi dire. Retour sur cette semaine de punchlines !


Au début de cette semaine, Thomas et Rawell ont remis le couvert. Le boxeur et sa chérie ont fait les choses petit à petit et le sportif en a perdu son français : « Rawell et moi nous rapprochions ». Si le Marseillais tâtonne avec la langue de Molière, Antho, lui, se met carrément au rap. Et Mélanie est impressionnée : « Antho se prend pour Patrick Bruel ».

Mais la jeune femme est beaucoup moins inspirée lorsqu’il s’agit de retrouver des capsules cachées sur une île pour récolter de l’argent pour l’association Sol en Si : « On n’a pas l’instinct de capsuler ». Pour Vincent, la tension est telle qu’il est en chaleur : « J’étais à 45 degrés TTC », raconte-t-il.

Mélanie et sa tata

Mélanight est donc tellement contente de trouver des chèques qu’elle les place immédiatement en lieu sûr : « Comme Tata Odette ! L’argent, c’est dans les nichons ». Et si la blondinette respecte sa famille, Milla, elle, se prépare au mieux pour la soirée Miss Anges 9 : « Je me suis mise sur mon 36 ». Et ça vaut le coup !

Thomas joue le coach sportif pour Vincent Shogun. Mais le célibataire s’interroge : « Ils sont où mes abdos ? ». Et le chéri de Rawell a déjà la réponse : « Ils sont restés en France ». On laisse le mot de la fin au nouvel arrivant, Julien Bert. Il met en garde les filles de la villa : « Le grand méchant loup est arrivé ».


A VOIR :
Partager sur :

Actus