LES ANGES 10 - «Florian, c’est le seul Marseillais qui ne va pas droit au but», découvrez les punchlines de la semaine#2

Les Anges viennent de passer une deuxième semaine à Los Angeles. Si les affinités se créent, les problèmes aussi. Forcément, les phrases cultes s’enchaînent. Regardez!

Dès le début de la semaine, l’activité yoga chèvre fait beaucoup parler les Anges. Alors que les garçons sont de retour à la villa après leur session, Rémi s’étonne : «c’est pour ça que Thomas sentait un peu la chèvre» ! «Non, c’est à cause des meufs ici!» lâche Toto. Les dames apprécieront !

Mais son ami Rémi n’est pas en reste. Très proche de Claire, il ne cesse de la désirer : «Claire ? Un rouleau de printemps que j’ai envie de croquer». Du côté d’Adrien, on parle plus plastique que cuisine : «Je me mets torse nu pour qu’elles guettent la carrosserie». Pour Vincent, tout est question de sport en revanche : «Florian, c’est le seul Marseillais qui ne va pas droit au but».

Expressions de Marseille

Pour Shanna, c’est la relation entre Rémi et Claire qui n’est pas évidente. Pour la brunette, le garçon se moque d’elle : «Rémi s’en tape la raie». Thomas a aussi son avis sur cette histoire. Il espère que son ami va «mettre du piquant dans les épinards de leur relation». Du côté de Florian et Manon, c’est plus lent. 

Si le Marseillais a «envoyé les belins» avec la brunette, il n’a pas récolté énormément. Pour Thomas, «Manon, elle est autant fermé que la porte des Baumettes». Si ce n’est pas gagné pour le candidat, il y en a un autre qui rame : Vincent. Il ne sait plus quoi dire à Maddy : «On dirait un abat-jour Maddy (...) et pourtant t’es pas une lumière!» Pas sûr que ça fonctionne très bien !
 

Partager sur :

Actus