Le résumé :

Sophie Charlotte d'Alençon n'était pas une femme heureuse, on peut même dire qu'elle était dépressive avec penchant vers la bipolarité. Hyper sensible, elle s'exprimait à travers l'art. Apres plusieurs épisodes dépressif, elle découvre le carême lors d'un voyage à Rome, et découvre le tiers ordre des Dominicains. La suite c'est dans l'extrait que nous vous proposons!