Le résumé :

Concevoir un enfant, ce n'est pas toujours aussi simple qu'on l'imagine. Pour certains, devenir parent est un combat difficile, le combat d'une vie. Adoption, mère porteuse, fécondation in vitro... pour ceux qui n'arrivent pas à concevoir d'enfant, tous les moyens sont bons pour devenir parents. D'Angers à Clermont Ferrand, de Reims au Mont St Michel, mais aussi de Montréal à New York, du Vietnam à la Grèce, aux quatre coins du monde, nous avons suivi le parcours de 20 couples prêts pour réaliser leur rêve, devenir parents. Quel que soit leur âge, quelle que soit leur méthode, tous vont vivre le doute, la peur, mais aussi l'espoir. Dans cet épisode nous suivrons le parcours de : Sandrine et Pascal préparent leurs valises pour un voyage qui devrait changer leur vie. Sandrine, quarante-six ans, est secrétaire médicale. Pascal, quarante-huit ans, est artisan terrassier. Sandrine ne peut plus avoir d'enfant, et en France elle a dépassé la limite d'âge autorisée pour faire appel à une donneuse d'ovocyte. Ils ont donc décidé de partir de Clermont Ferrant pour se rendre en Espagne, où ils peuvent encore faire appel à une donneuse.Angélique a trente-sept ans. Elle est mère au foyer dans le Loiret. Laurent a quarante ans, il est cadre dans l'industrie. Ils ont déjà trois fils, tous nés grâce à la fécondation in vitro, et essaient de concevoir un quatrième enfant. Ils ont donc rendez-vous à l'hôpital pour démarrer une nouvelle aventure et espèrent agrandir encore cette famille nombreuse ! A Angers, Marie, enceinte de jumeaux, et son compagnon Philippe pensaient pouvoir quitter la maternité ce matin, pour vivre leurs dernières semaines de grossesse à la maison. Mais trois quarts d'heure avant leur départ de la maternité, le rythme cardiaque d'un des jumeaux a brutalement chuté. L'équipe médicale préfère garder Marie sous surveillance.A Angers, Stéphanie, et son mari, Anthony, essaient de concevoir un deuxième enfant. Malgré les phobies de Stéphanie concernant les piqûres et les interventions médicales, ils ont entamé une Fécondation In Vitro. Pour être libérée de ses angoisses, Stéphanie a préféré être opérée sous hypnose plutôt que sous anesthésie générale. L'intervention s'est bien passée. Mais la FIV va-t-elle réussir ?Donyele avocate vit à New York. A 42 ans, elle a décidé d'avoir un enfant. Malheureusement, Donyele n'a plus le temps d'attendre l'homme de sa vie pour fonder une famille. En France, une femme célibataire n'est pas autorisée à se faire inséminer. Mais à New York, choisir de faire un bébé toute seule, c'est possible. Après 6 mois de recherches intensives sur les sites internet des banques de sperme, Donyele va aujourd'hui choisir son donneur de sperme anonyme, le géniteur de son futur enfant.

Le replay de LES GRANDES HISTOIRES - DEVENIR PARENT: LE COMBAT D'UNE VIE