Le résumé :

La tuerie d'HuosLe matin du 13 juillet 1988, les gendarmes sont appelés en urgence à Huos, en Haute-Garonne. Henri-Jean Jacomet, un habitant du village, vient de découvrir un véritable carnage dans la maison de ses beaux-parents. Sa femme Fabienne, sa belle-soeur Joëlle et son beau-frère Fernando gisent sans vie dans des mares de sang. Les deux femmes ont été tuées avec une extrême violence : Fabienne a quasiment été décapitée et Joëlle a reçu pas moins de 16 coups de sabre ! Fernando a quant à lui succombé à un coup de fusil sous le menton. Pour la gendarmerie locale, les choses sont claires : il s'agit d'un double homicide suivi du suicide de l'auteur, Fernando. Mais au fil du temps et des expertises, un autre homme fait figure de suspect n°1 : Henri-Jean Jacomet ! Alors, qui a pu commettre un crime aussi barbare ? Fernando s'est-il vraiment suicidé ou n'était-ce qu'une mise en scène ? Plongez dans cette passionnante enquête dans laquelle un homme qui se croyait au dessus de tout soupçon va se retrouver accusé du meurtre de toute sa famille. Le mystère du meurtre de Gilberte ?Le 5 octobre 2009, à Barcelone du Gers, un médecin est appelé en urgence au domicile de Gilberte, 79 ans. Son fils vient de découvrir son corps sans vie, allongé sur le lit. Le médecin conclue très vite à une mort naturelle. Mais pour les proches de Gilberte, quelque chose ne colle pas : malgré son âge, la vieille dame était en excellente santé et rien ne laissait présager ce décès brutal. Les gendarmes sont alors dépêchés sur place et un technicien en investigation criminelle inspecte le corps. Et ce qu'il va découvrir glace le sang : Gilberte présente deux plaies dans le dos causées par une arme à feu. Il s'agit bien d'un crime ! Alors qui pouvait vouloir la mort de cette paisible retraitée ? Et pourquoi l'avoir assassiné ? Vous allez voir que cette affaire va mener les enquêteurs à l'autre bout du monde pour arrêter le meurtrier de Gilberte.Le diner de la mortLe 22 janvier 2003, à Fumel, dans le Lot-et-Garonne, les proches de Guy sont terriblement inquiets. Le jeune homme de 35 ans ne s'est pas présenté à son travail, et est injoignable depuis le matin. A 16h, ils préviennent les gendarmes qui se rendent immédiatement au domicile de Guy. Mais l'appartement est vide. Tout semble en ordre, comme si le trentenaire s'était volatilisé. Pourtant, un élément manque à l'appel : sa voiture. Après une semaine de recherches, elle sera retrouvée abandonnée dans un village à 10