Bill Murray

Bill Murray

Acteur pince sans rire, Bill Murray est une personnalité à la carrière étonnante. Habitué des seconds rôles, ce comédien exigeant a connu de nombreux passages à vide, avant de s’illustrer dans des films comme « Lost in translation » et « Broken Flowers ».

S.O.S Fantômes

C’est après des  études de médecine queBill Murray se lance dans le métier d’acteur. Dans les années 1970, il rejoint alors la troupe de théâtre, Second City, à Chicago.

Désirant une véritable carrière au cinéma, le jeune homme part tenter sa chance à New York, en 1976, et joue dans quelques pièces dont « National Lampoo » et « Radio Hour ». Il fait également ses premiers pas à la radio puis dans le célèbre show télévisé « Saturday night live ».   

Sa carrière sur grand écran commence grâce au réalisateur Ivan Reitman, qui lui offre ses premiers rôles, avec « Arrête de ramer, t'es sur le sable » en 1979 et « S.O.S Fantômes » en 1984, film qui le fait connaître internationalement.

Il fait également une apparition remarquée le film « Tootsie » aux côtés de Dustin Hoffmann.
 
Un passage à vide

La carrière de Bill Murray connaît une période de flottement au début des années 1980 et ce dernier tombe en dépression. L’acteur  pique de nombreuses colères sur les plateaux et va même jusqu'à refuser des rôles en or, dont celui de Dustin Hoffman dans « Rain Man ».

S’éloignant du milieu du cinéma, il s’installe alors à Paris pour suivre des cours à la Sorbonne. De retour aux Etats-Unis, il forme sa propre troupe de théâtre d’improvisation et joue sur les scènes de New York.
Alors qu’il mène une carrière réussie au théâtre, Bill Murray renoue avec le métier d’acteur.

Bill Murray s’illustre dans des productions telles que « La Petite Boutique des horreurs » de Frank Oz (1987) et retourne avec Ivan Reitman, la suite de «S.O.S Fantomes » en 1989. Il passe également derrière la caméra avec le long métrage « Quick Change », un premier film décevant.

Un acteur de second rôles

Sa carrière connaît un véritable tournant dans les années 1990. Il s’impose dans des films comme « Un jour sans fin » en 1993 ou la même année dans « Mad dog and glory ». Amateur de seconds rôles,Bill Murray apparaît également dans « Ed Wood » deTim Burton, et « Charlie et ses drôles de dames ».

Par ailleurs, Bill Murray se lance en 2003 dans le cinéma plus indépendant avec "Lost in Translation " de Sofia Coppola, aux côtés de Scarlett Johansson.

Deux plus tard, sa prestation dans « Broken Flowers » de Jim Jarmusch est saluée par la presse et le film se retrouve en compétition officielle à Cannes. Bill Murray y interprète un personnage émouvant, celui d’un homme découvrant qu’il est père.

A partir de 2008, Bill Murray se fait plus rare sur grand écran se contentant de quelques apparitions, notamment dans le film fantastique « A bord du  Darjeeling Limited » de Wes Anderson,  et la comédie « Max la menace » de Peter Segal.

La même année, le comédien interprète le maire d’une cité enfouie sous la terre, dans le film « La cité de l’ombre » du réalisateur  Gil Kenan.